Logo Gabonews
  SOCIETE  

GABON : Les jeunes autour du Panel des Inconnus

6 février 2018 - 03:34

La plateforme citoyenne dénommée « Le Panel des Inconnus » a organisé, le vendredi 02 février, à l’Américan Corner, une conférence relative aux opportunités de financement et de carrière à l’international. Plusieurs jeunes ont pris part à cette rencontre du donner et du recevoir. Les échanges et le partage des expériences des uns et des autres étaient au rendez-vous de cette conférence qui a eu lieu à Libreville.


Cette rencontre avait pour objectif principal de mettre à la disposition des jeunes leaders associatifs, entrepreneurs et demandeurs d’emplois certaines informations importantes. « L’information est un pouvoir et celui qui a l’information a le pouvoir  » a indiqué Jerry Bibang, l’un des promoteurs du Panel des Inconnus. « Les informations que nous partageons avec vous devraient vous permettre, chacun dans son domaine, de saisir les différentes opportunités qui s’offrent à nous  » a- t-il ajouté.

Animée par Max Axel Bounda, Secrétaire Permanent du Réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix (Payncop) et stagiaire au bureau Unesco Gabon et Claude Marie Andtougou, Président de l’association Young African Leadership Initiative Gabon et Membre active de l’ONG Malachie, la rencontre a permis aux deux conférenciers de partager leurs expériences sur le thème abordé.

Max Axel Bouda, le premier intervenant, a essentiellement communiqué sur les opportunités d’emplois et de stages qu’offre le système des Nations-Unies à travers ces différentes agences et bureaux spécialisés. Il a entretenu l’assistance sur les profils recherchés avant d’aborder les opportunités de carrière à travers les programmes de volontariat, de stage et de jeune administrateur.

Pour le Secrétaire Permanent du Payncop, une carrière au sein du système onusien se prépare, se construit, généralement en commençant par un stage puis en développant une compétence précise. Elle nécessite des sacrifices car les stages sont non rémunérés mais constituent un atout lors du recrutement. Si le conférencier a reconnu que le manque d’expérience constitue un obstacle pour certaines personnes, il a invité ces derniers à capitaliser leurs expériences dans le domaine associatif en tant qu’expérience professionnelle. Il a surtout invité les jeunes leaders à visiter les sites www.unvolunteers.org et www.careers.un.org ainsi que ceux des différentes agences afin de déposer leurs candidatures.

Le deuxième intervenant, Claude Marie Andtougou a quant à elle orienté sa communication vers la recherche de financement auprès des bailleurs. Pour cette dernière, les bailleurs se divisent en deux grandes catégories : l’humanitaire et le développement. Avant toute chose, il convient d’abord de savoir se situer afin de trouver le bon bailleur.

La recherche de financement nécessite d’identifier au préalable un besoin et de mettre en place une stratégie qui permettra de mobiliser les financements nécessaires. La personne physique ou morale, demandeur de financement, devrait avoir un objectif bien précis qui se caractérise par trois éléments : l’accessibilité (un enfant de moins de dix ans devrait comprendre votre objectif) ; la facilité à mémoriser (moins de quinze mots) et l’inspiration (pour vous et d’autres personnes).

« La recherche de financement et d’opportunités à l’international passe également par un bon usage de nos smartphones et de notre connexion internet » a-t-elle déclaré. « Pour bénéficier d’un programme de formation à la prestigieuse université d’Harvard, il m’a fallu cliqué sur une icône publicitaire sur facebook pour découvrir ce programme et postuler » a-t-elle témoigné en invitant l’assistance à saisir les opportunités en ligne.

Pour la Présidente de Young African Leaders Initiative Gabon, en toute chose, le temps est précieux et il convient donc de l’utiliser rationnellement. Le temps que nous passons en ligne ne devrait pas être uniquement consacrer aux commentaires de photos et discussions sur les réseaux sociaux. «  Nous devons mettre à profit ce temps pour la recherche d’opportunités en ligne  » a-t-elle conclu avant de remercier les organisateurs de la conférence.

Pour son mot de fin, Boursier Tchibinda, l’un des promoteurs du Panel des Inconnus, a rappelé qu’il s’agit d’une plateforme citoyenne, d’impact positif, qui regroupe des jeunes, sans distinction d’appartenance politique, ayant pour ambition de promouvoir la citoyenneté sur toutes ses formes par des conférences débats, des projets de développement, les œuvres sociales et bien d’autres. Son champ d’action touche des domaines multiples et variés notamment le social, le sport, la politique, la culture etc.

JB/MTM